Pourquoi Monclasseur.com est-il le meilleur site de rencontre?

0

Salutations chers lecteurs;

 

J’ai fondé et lancé Monclasseur.com en mars 2004 avec mes associés Ricardo Machado, Dominic Fortin et, à l’époque, Sébastien Filion.  Nous voulions créer un site nouveau genre, sérieux et efficace.

 

Il y a 10 ans, les sites de rencontre étaient encore vus comme ringards et n’attiraient qu’une clientèle de désespérés.  En 2014, tout ceci a bien changé.

 

Monclasseur s’est démarqué par son côté humoristique et en filtrant les demandes qui parviennent aux filles sur ce genre de site, question d’améliorer la qualité des gens qui les approchent.

 

Dans un site conventionnel, les hommes peuvent envoyer des messages à toutes les filles.  Mais est-ce que les filles veulent recevoir des messages de tous les hommes ?

 

Monclasseur.com oblige les membres à envoyer d’abord une demande d’entrevue, et la personne qui la reçoit doit approuver le profil ou décliner la demande.  Seuls les membres avec une demande acceptée peuvent communiquer avec l’autre membre.  Résultat : les filles, d’ordinaire inondées de messages, n’en reçoivent que de la part de membres déjà acceptés dans leurs contacts.

 

De plus, Monclasseur a compris que plus une fille est en demande, plus elle est sollicitée, comme dans la vraie vie.  Le système calcule donc en temps réel les demandes reçues par toutes les filles et « protège » le surplus de demandes que les filles reçoivent dans ce genre de site.

 

Monclasseur.com est le seul site de rencontre qui permet aussi de pouvoir filtrer la visibilité.  Une fille peut donc choisir de n’être visible qu’à des hommes plus près de X km de chez elle, ou qui sont âgés de tel âge à tel âge.  Les autres ne la verront même pas !  Une expérience qui n’a rien à voir avec les autres sites.

 

Monclasseur.com est un site de qualité, avec une clientèle équivalente.  Le site veut des membres sérieux et tout est fait en fonction.  Rien à voir avec d’autres sites où la clientèle vient de partout dans le monde,  où on retrouve de faux comptes sans surveillance, etc.

 

En progression depuis 10 ans, Monclasseur.com continue d’être le meilleur site de rencontre au Québec, et bientôt au monde, grâce à son sérieux, sa solidité et surtout, sa réelle efficacité à former de couples solides.  Bienvenue !

Comment bien faire l’amour à une femme : la question qui hante chaque homme

0

Si la séduction est un domaine qui repose encore malheureusement sur de nombreux préjugés et des idées toutes faites (le plus souvent totalement fausses), la sexualité est sans doute le « compartiment » de ce processus le plus touché. La conception de l’approche physique évolue selon le genre des individus, menant, il faut bien le dire, souvent l’Homme à passer complètement à côté de la nature même de ce qu’est un rapport sexuel.

C’est d’ailleurs très facile à vérifier : si je vous dis échange charnel, à quoi pensez-vous ? Une performance ? Une pénétration ? Une fellation ? Un mécanisme vous permettant d’assumer vos désirs et vos fantasmes ? Vraiment ? Et bien c’est une certitude, cet article est fait pour vous ! (suite…)

Découverte d’une nouvelle maladie féminine

7

PPoule canoeCette chronique provient de la section hommes de fr.canoe.ca, où j’intervient à chaque lundi. Voyez-là dans son environnement naturelle ICI

Cette semaine, je sollicite votre aide pour répondre à une de mes questions. Ce n’est pas une question reçue par un des lecteurs de la section Hommes, non, c’est moi qui vous pose une question et qui demande si un de vous a la réponse.

J’ai fait une découverte récemment concernant une nouvelle maladie qui affecte une large portion des femmes dans la trentaine. Cette maladie n’affectait d’ordinaire que les adolescents des deux sexes, mais s’est tout à coup transmise aux femmes de 30 à 39 ans, de façon plus aiguë chez les représentantes dans le début de la trentaine.

Il s’agit de ce que j’ai appelé la spontanéité chronique. C’est cette propension à préférer, voir uniquement prioriser un rendez-vous pris à la dernière minute au détriment d’une activité planifiée. Un des symptômes corollaires est l’incapacité de trouver un moment pour se voir à l’avance. Toute tentative de trouver un moment sur une période de plus de cinq jours d’avance est peine perdue.

Peut-être fréquentez-vous une fille qui souffre de cette maladie. Les symptômes d’une fille qui est affectée par la spontanéité chronique sont les suivants :

-S’empresse de dire qu’elle préfère les activités imprévues, spontanées, de dernières minutes (le vocabulaire peut changer)

-Refuse de prendre rendez-vous à l’avance, prétextant que ça rend l’activité plus moche, moins excitante

-Annule souvent à la dernière minute un rendez-vous qui a été malencontreusement convenu trop d’avance, au profit parfois d’une activité proposée à la dernière minute par quelqu’un d’autre.

-A tendance à attendre les activités, ne jamais en proposer, et fait gagner la dernière activité en liste.

Les gars, si vous êtes en contact avec ce type de filles, il y a un remède, un traitement. Faites vos invitations à l’avance comme d’habitude, selon vos disponibilités et les siennes. Ne changez pas votre mode de fonctionnement, surtout si vous êtes occupés.

De toute façon, un gars avec le moindrement d’envergure ne peut pas vivre toujours à la dernière minute. Sans compter qu’une fille qui se comporte de la sorte est vite considérée comme un « snack », qu’on appelle lorsqu’on a un petit creux, et non pas un plat principal, pour lequel on doit prendre rendez-vous pour pouvoir le déguster à sa juste mesure.

Si vous vous faites répondre : « on se rappelle » suite à une proposition (ou toute autre réponse floue en lien avec ladite maladie), gardez le sourire, mais si la patiente rappelle en effet, dites que vous êtes booké.

Ne donnez aucun suivi à une fille qui est incapable de mettre un rendez-vous à l’agenda. Ne rappelez pas. Laissez-la revenir, dites que vous n’êtes plus disponible, puis relancez à nouveau pour un rendez-vous dans quelques jours.

À l’usage, les filles vont finir par comprendre que vous avez des obligations, et que vous respectez aussi les siennes. Si elle prouve au fil du temps qu’elle n’en a que pour les activités spontanées, tirez une conclusion ferme au sujet de sa maladie, et considérez-la comme un «snack», sans plus. Nul besoin de ne plus la rappeler, mettez la simplement dans la case qu’elle mérite, pour laquelle elle a choisi de se comporter de la sorte.

Attention : comprenez bien la différence entre refuser les activités spontanées et ne pas être capable de placer un rendez-vous. La spontanéité est davantage une qualité qu’un défaut, c’est l’incapacité de ne pas pouvoir fonctionner AUSSI avec un agenda qui déclare une fille victime de spontanéité chronique.

Ma question demeure, et je m’adresse aux filles : pourquoi cette nouvelle maladie, qui n’existait pas il n’y a pas si longtemps ? La réponse la semaine prochaine.

Plus jamais ce genre de début

7

FireworksJe pourrais en parler pendant trois jours tellement l’histoire est fuckée mais bon… Disons qu’un jour je suis tombée en amour avec un homme en couple soi-disant au bord du divorce: la madame chiale tout le temps, hurle, fait des scènes et monsieur cherche l’harmonie, l’amour, la passion, l’épanouissement sexuel…

Toujours est-il qu’on s’écrit des mails osés (Christian Grey peut se rhabiller)… on se titille à mort entre deux échanges intellos trippants (on travaille dans le même secteur mais dans des villes différentes). Arrive le grand jour où on se donne RDV et sous-entendu… on veut baiser ensemble!!! Je suis sa muse, celle dont il a toujours rêvé, on fait des plans, bonheur total.

Champagne, bouffe géniale, mes beaux dessous, tout est là… Sauf la bandette… Niet. Niet. Il capote. Pas grave… Je gère ça, full pression dans sa tête, je le comprends, évidemment je n’en fais pas un plat. Je reviens chez moi tout de même aux oiseaux: je suis certaine d’avoir trouvé mon homme! Et puis… Silence de mort… Plus rien… Plus de courriels plus d’appels, rien. Dans le temps des Fêtes à part ça. J’ai été éjectée comme une vieille chaussette… Pourquoi? Parce qu’il ne bandait plus fort depuis un temps et voulait se prouver que ce n’était pas à cause de lui mais la faute de sa femme… BIG FAIL!!! Leçon de vie… Pas touche le ti-coco en couple!!!!! OK????

« Un homme se définit par ses actions, pas ses paroles… »

3

Salut, voici mon histoire. En été 2012, j ai vu à quelques reprises un gars qui me plaît beaucoup. On s’est vus à quelques reprises durant les mois de Juillet/Août. J’ai été prête à coucher 1 mois après notre rencontre. Entre temps, on a quand même passé des nuits complètes ensemble. Il me racontait qu’il n’avait jamais eu de vraie blonde et qu’il était plus habituée aux sexfriends. Cela me faisait peur car je ne recherchais pas une relation de ce genre. Bref, j’ai mis le frein (solide) sur le sexe (après la 1ere fois). La conséquence n’a pas tardé.

A la mi-août (2 semaines après), il a cassé (prétexte trop de travail et pas assez de temps à me consacrer). J’ai respecté à la lettre le NC rule et il m’a contactée pour revenir ensemble début Octobre prétendant que je lui manquais beaucoup, qu’au travail c’était plus calme etc… Moi j’avais été blessée par la rupture précédente que j’ai associé au fait que c’était juste le sexe qui le motivait. Donc, j’étais très réservée mais pendant quelques jours, je suis revenue avec lui. Ma rancœur et mon insécurité ont finalement pris le dessus et j’ai cassé à la mi-octobre en restant vague. Par la suite, il me manquait et je me suis un peu remise en cause en raison de mon insécurité qui fait que je suis quand même assez exigeante.

Je l’ai donc contacté en fin décembre et on échangeait par courriels. Il a insisté pour que je vienne le voir en soirée 8-9h, cela a sonné l’alarme dans ma tête et je n’y suis pas allée. D’un autre côté, il soutenait que c’était à moi d’aller le voir, ne voulant pas faire le premier pas car c’est moi qui avais cassé, que c’était à mon tour bla bla. Moi aussi, je ne voulais pas aller chez lui en premier et surtout la nuit. Après tout ce qui s’était passé, je me posais des questions sur ‘me voit-il comme une ex-sexfriend prête à tout pour un coup ou une blonde potentielle?’ .

Bref, après maints courriels échangés, il maintenait son bout et moi aussi le mien. J’ai quand même proposé une rencontre l’après-midi et sa réponse disait toujours ‘viens chez moi en soirée’. Je me suis tannée et je lui ai parlé de de ce qui m’avait poussé à casser en Octobre, que son attitude me montre qu’il n’ya que le sexe qui l’interesse en ajoutant que maintenant, je suis prête à move on pour de vrai car ce n’est pas cela que je recherche. Comme réponse, il ma envoyé le lien de la toune ‘Never gonna give you up’ de Rick Astley. C’était il y a 3 jours.

Je trouve ça maigre pas à peu près et je n’ai pas répondu. Bref, mon questionnement que pensez-vous de son dernier courriel car malgré tout je me dis c’est ben romantique tout ça mais si un homme se définit par ses actions et pas ses paroles (surtout que là, c’est les paroles d’une chanson de quelqu’un d’autre…), il se bouge pas le cul pour venir me voir et il maintient son bout !! Les paroles de cette chanson sont assez intenses mais je ne vais pas m’y fier. Est-ce que je fais bien ?? merci xx

Pas de temps à pardre

1

Inviter une fille au cinéma, lâche pas son cellulaire a texto (quand t’es une conne de 12-14 ans c’est comprenable, pas à 25.), prétendre m’absenter quelques minutes pendant le film chercher des tylenols, cigarettes dans le char (je fume pas), parti boire 2 bières au danseuses dans un bar pas loin, jamais revenu au cinéma. Pas de temps à perdre pauvre sacoche. Aussi pathétique que la fois qu’on voulait me présenter une poule qui voulait rencontrer quelqu’un et qui vient à la soirée… accompagné de son ex collant pis qu’à se laissait faire.
-un gars qui s’habille pas chez Para-Suck-O pis qui se parfume pas au jus de Calinours.

Naïve !!

4

shy_girl_flirtTout à commencé il y a fort longtemps avec un gars du net. On s’est parlé pendant très longtemps sur internet (un bon 4-5 ans, la raison étant que j’avais 16 ans, lui 18…Moi j’habitais la rive-nord, lui le saguenay)On vivait nos vies chacun de son côté, mais toujours en se donnant des nouvelles quotidiennes. Un beau jour, on décide qu’on se voit ! Bang ! Je trippe sur lui, y trippe sur moi, méga coup de foudre…Seul hic, y’a une blonde, j’ai un chum. On se revoit à l’occasion, on habite quand même a 5 heure d’auto ! (suite…)

j’ai peur de souffrir et de m’engager

3

J’ai 17 ans et je n’arrive pas a m’engager amoureusement car j’ai peur de souffrir …je suis en plus très exigeante sur le plan physique et émotionnelle je n’ai pas réussi pour l’instant à rencontrer quelqu’un éventuellement pour me combler …pourriez vous m’aider a enfin m’ouvrir aux autres ( je ne suis pas repoussante j’attire quand même beaucoup le regard mais je n’y prête pas attention ..)

Toc toc! Qui est là?

3

Voici l’histoire de ma pire première date à vie, une histoire qui m’aura marquée pour toujours et que je vais certainement raconter à mes petits enfants plus tard. Pour info, j’ai 24 ans.

Tout a commencé lorsque mon père et ma belle-mère avaient décidé d’emménager ensemble chez elle. Dans le temps, j’habitais seule avec mon père suite au divorce de mes parents. Comme je savais que je déménageais dans une autre ville et que je ne connaissais personne là-bas, je me suis inscrite sur monclasseur dans le but de faire des rencontres amicales, amoureuses ou simplement coquines. (suite…)

On veut connaître ton flop

1

Salutations distinguées,

Deretourduvietnam existe depuis maintenant 5 ans. Et il est temps de lui donner une nouvelle vocation.

Être de retour du vietnam, c’est vivre une séparation, et en être affecté. Depuis des années, on vous parle de trucs pour rencontrer, de façon de recommencer etc… Nous avons engagé des auteurs compétents qui s’y connaissent. Mais c’est maintenant l’heure de vous passer la plume.

À partir d’aujourd’hui, en plus des articles ordinaires que le blogue vous offre, nous vous donnerons la parole, vous, lecteurs de DRDV. On veut vos histoires. On veut savoir ce qui vous est arrivé.

Racontez-nous vos flops les plus historiques. La fois où vous avez échappé cette nymphe incroyable en étant trop con. Ou la fois où vous vous êtes fait trompé sévèrement par cette fille supposément amoureuse. Racontez nous vos pires histoires, avec ou sans conclusion, pour le pur plaisir d’exorciser cette histoire, et de la partager avec d’autres qui sûrement vivent la même chose.

Chaque histoire va demeurer anonyme bien sur, et tous pourront la commenter. Le grand défouloir.

Envoyez nous votre histoire, faites vous du bien, aidez votre prochain. On vous écoute..

CLIQUEZ ICI >>>

Go to Top