Hello,

Aujourd’hui c’est deux articles pour le prix d’un seul. Vous êtes gâtés, c’est les soldes chez DRDV.

Je viens de poster les « 17 phrases à ne jamais dire à une femme qu’on aborde ». Dans ce second article nous allons voir quels sont les meilleurs sujets de conversation pour séduire une femme.

Quand j’ai démarré ma carrière de séducteur, mes amis venaient me voir dans les bars/boites, et me demandaient ce que je pouvais bien dire aux femmes pour les intéresser. Ma réponse « Rien de spécial, on parle de tout et de rien».

J’ai mis des années pour comprendre ce que je faisais instinctivement sans m’en rendre compte : j’étais intéressant. Attention, je vous dis ça sans aucune prétention, il est facile d’être intéressant, et nous allons voir comment faire.

L’homme intéressant i10

Vous avez déjà vécu ce genre de moment ? Vous êtes dans un bar avec tous vos amis en train de parler. Vous êtes tous assis autours d’une table en rond.

Là l’un de vos amis raconte des histoires depuis 10 minutes, et il captive toute l’attention de votre groupe. Toutes les femmes de ce groupe boivent ses paroles.

Vous voulez l’interrompre en racontant votre propre anecdote mais c’est comme si vous étiez invisible. Personne ne vous entend.

Il a 10 sur 10, nous l’appellerons i10 (Intéressant 10/10).

Vous êtes nuls, i0.

La base : l’interview & le blabla

Il existe 2 techniques qu’il faut maitriser absolument :
- L’interview : cette première technique consiste à poser des questions sur l’autre « tu fais quoi dans la vie ? Tu es venue avec tes amis ? Tu viens souvent ici ? Tu bois quoi ? etc ». En posant un maximum de questions ouvertes, on connait l’autre et on peut rebondir sur un sujet.
- Le blabla : (ou Fluff talk) c’est parler de rien pendant des heures. « T’as vu le temps dehors ? J’ai mis des heures pour venir ici, trop de circulation. Tu penses que cet endroit est sympa ? T’es allée au ski cette année. Et sinon quoi de neuf ?»

Ces 2 techniques permettent d’éviter les zones de blanc : ce fameux silence gênant.

Remarquez que même si il faut maitriser ces techniques, elles ne suffiront pas à faire de vous quelqu’un d’attirant. Mais déjà vous pouvez vous hisser de i0 à i3 et c’est déjà pas si mal.

Les sujets à éviter

Voici la liste en vrac des sujets à ne jamais aborder : Le boulot, l’argent, votre ordinateur. Vous pensez que je plaisante et que personne n’en parle ? Détrompez-vous. 80% des hommes parlent de ces sujets en soirée.

Un bon sujet de conversation doit être partagé

C’est un sujet qui concerne les 2 personnes. C’est ce qui fait la différence entre un monologue pénible et une discussion endiablée.

Même un humoriste qui fait un spectacle en stand up vous fera bien plus rigoler s’il parle d’un sujet qui vous concerne.

Un bon sujet doit provoquer une émotion

Que ce soit de la peur, du rire, du stress, il faut partager un sentiment. Quand vous parlez, mettez-y tout votre cœur, faite un jeu de scène avec tout votre corps. Soyez complètement dans votre sujet.

Un bon sujet doit vous mettre en valeur

Si vous souhaitez que CETTE fille se rappelle de vous plutôt que des centaines de mecs qu’elle vient de rencontrer, ce sujet doit être unique et vous représenter. Il peut même induire des contradictions dans votre comportement, comme par exemple vous dévaloriser puis vous valoriser tour à tour.

N’hésitez pas à être imprévisible. C’est ce qui lui permettra de s’imaginer avec vous dans différentes situations.

Un bon sujet mène à la sexualité

Pour ne pas tomber dans la case du bon copain, évoquez rapidement la sexualité. Pas de manière lourde, mais en glissant de nombreuses références et des allusions.

Cette technique est largement approuvée par la communauté de la séduction. En projetant ces allusions, elle vous imaginera en train de faire l’amour.

Quelques exemples de sujets

Vos ambitions, des histoires de jeunesse, un truc que vous avez remarqué sur elle, une expérience incroyable, quelque chose que vous venez de voir dans la soirée, une passion commune avec elle, etc.

Et surtout, lâchez-vous ! J’ai déjà dit à une top modèle qui venait de faire un bruit avec ses hauts talons « ah tu viens de péter ? ». C’est lourd ? Oui, mais c’est naturel. Je la traitais comme si je parlais à un pote. Je pense que c’était la première fois qu’un homme osait lui dire ça. Et ça a fonctionné.

Antoine

Ps : Vous avez aimé mon article ? N’oubliez pas de cliquer sur « J’aime »
Ps2 : Vous n’avez toujours pas acheté « Casé en une semaine » ? Vite ! Vous y découvrirez des tonnes d’exemples de discussions.