Draguer quand on est mère célibataire ? Mais vous n’y pensez pas ?!

Et pourtant…Allez, en piste Mesdames. Et ces messieurs peuvent rester aussi, évidemment.

Vous en avez rêvé, Internet l’a fait. Le miracle de l’ère technologique a du bon : donner des opportunités aux plus timides, et converser sans aucune gêne sur des sujets X…ou Y.

Une petite aide aux mamans débordées en quête de l’Amour…Suivez la flèche de Cupidon !

Conseil n°1 : l’amour virtuel, tu testeras

Mère célibataire, vous avez longtemps cru que P’tit Loup était une entrave à votre vie de femme. Et puis, il y a eu Internet : le cyber marché de la drague. Pratique, car vous pouvez vous connecter à l’heure du coucher de votre rejeton et vous amuser comme un petite folle avec « Loverlatino » bien cachée derrière votre pseudo « Latinagirl ».

Déjà, votre histoire démarre bien : vous avez tous deux opté pour le terme « latin » décliné pour vos identités virtuelles.

Vous avez le sang chaud ? Ou ce sont vos cours de salsa qui ont influencé votre choix ?

Conseil n°2 : De P’tit Loup, rapidement, tu parleras

Peu importe le résultat est là. La tension est à son comble, confortablement installée derrière votre ordinateur. Vous savez que vous devez évoquer l’existence de P’tit Loup au risque de voir votre interlocuteur se décomposer à un moment donné de votre rencontre. Mais vous reportez le moment.

Après tout, vous ne conversez que depuis…trois semaines. Prenez-vous en main. Parlez de votre bambin. Et profitez-en aussi pour rétablir la vérité sur certains points : non, vous n’êtes pas un fin cordon bleue (vous êtes plutôt abonnée à la technique de la viande crue à l’intérieur / brûlée à l’extérieur»).

Non, vous ne parcourez pas cinq kilomètres à pied tous les jours, mais 500 mètres pour vous rendre à la boulangerie la plus proche. Et alors ?

En revanche, laissez planer le doute sur la taille de votre décolleté. Loverlatino n’ira pas mesurer au centimètre près.

Conseil n°3 : la bonne vieille méthode de la drague dans un bar tu suivras

Vous n’avez pas d’ordinateur : pas de panique, les bars ne sont pas en voie d’extinction…

Confiez P’tit Loup à une personne de confiance et accordez-vous une sortie entre copines. Préférez Gaëlle l’extravertie à Sonia la timide quand vous affrontez le milieu de la nuit, vous aurez plus de chances d’attirer l’attention sur vous.

Car Gaëlle, en bonne amie, fera de son mieux pour vous trouver la perle du bar. Elle aura au préalable examiné à la loupe chaque prétendant au trône de Roi de votre cœur. Inutile de préciser que tous les hommes saouls avant dix heures du soir ont été disqualifiés avant même le début du combat.

Une fois le tri sélectif opéré, il ne vous reste qu’à choisir l’emballage et à évaluer son potentiel de compatibilité.

Vous n’êtes pas obligée de parler de P’tit Loup entre deux chansons endiablées. Mais n’oubliez pas de l’évoquer à un moment donné, et rapidement après le premier baiser.

Conseil n°4 : les histoires d’amour de mamans célibataires tu écouteras

Je peux assurer qu’au moins trois couples de ma connaissanceont suivi les flèches de l’Ami Cupidon sur Internet et se sont mariés. Certains viendront peut-être même commenter pour crier haut et fort : « OUI, c’est possible ».

Aussi, quand votre copine Valérie vous raconte comment elle a dragué son beau pompier à coups de blagues virtuelles, au lieu de penser que c’est impossible, prenez plutôt des notes.

Comment débuter la conversation ? Faut-il nécessairement parler de sujets typiquement masculins (le football, rugby et autres sports collectifs) ? Quelles sont les questions à éviter ?…

Conseil n°5 : la drague, partout, tu testeras

Internet et lieux de la nuit sont vos deux atouts dans le jeu de la drague. Mais ils ne sont pas les seuls. Votre cours de salsa, le supermarché du coin, la rue, tout simplement…

Osez regarder les hommes célibataires que vous croisez droit dans les yeux, et quand vous serez en confiance, esquissez même un petit sourire sexy à la Ally Mac Beal. Un peu vieille, la série, mais vous voyez l’idée : transpirer le charme en gardant un côté inaccessible.

En résumé…

Votre enfant n’est pas un obstacle à l’Amour, il est le ciment de la toute nouvelle relation que vous allez entretenir.

Ne le cachez pas. Ne le délaissez pas. Il a besoin de vous en tant que mère épanouie.

Faites-vous confiance et venez me raconter !

Alexandra Le Dauphin